Portugués | English | Español | Русский (russian) | Deutsch | Italiano | Français | Все новости |
 
roni
Биография * PokerStars * Последние фото * CHAT * * Ссылки * Баннеры * Вэбмастер
Новости
Календарь

Пн Вт Ср Чт Пт Сб Вс
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31     
This day in history of Ronaldo

2003

Ronaldo monta sala de trofeus em casa

"YA LE HE BUSCADO UN SITIO A LA LIGA"

Роналдиньо: Игрок — это лишь винтик

Футбол перестал быть просто игрой

Карпину надо выиграть у Мостового

Гути угрожает уйти из "Реала"

Рональдо: Мы должны выиграть

Роналдо: "Я уже нашел место для Лиги"

2004

Ronaldo & Tocha

Video: "Reportage de Tocha at Rio"

Riotur estima em 1,3 milhão público nas ruas no Rio

Emoção de Pelé marca o Revezamento da Tocha Olímpica

Cantores saúdam a chegada da tocha no Aterro do Flamengo

Veja o que disseram heróis do Olimpo carioca, no domingo da tocha

Festa carioca para receber a tocha olímpica

O Rio em dia de Olimpo, no topo do mundo

Festa no Rio

Fiesta en Río

Рауль и Морьентес останутся в запасе

"Челси" предложил Морьентесу пятилетний контракт

Праздник в Рио

2005

Calendar of Brazil. FIFA Confederations Cup

Parreira quer quarteto preocupado com marcação

Parreira confirma escalação para a estréia

Рауль: "Два последних года я не получал удовольствия ни от игры команды, ни от своей игры"

Adriano looks to pressure Ronaldo for regular place in Brazilian side

2006

Após vitória na estréia, Brasil aproveita folga

Atuação de Ronaldo estampa jornais pelo mundo

Parreira confirma Ronaldo na partida contra Austrália

Ronaldo espera por mais uma 'volta por cima'

Ronaldo deve melhorar performance física, diz médico

Ronaldo se queixa de tontura, mas treina na quinta

Brasil defrauda en su estreno con una victoria pírrica ante Croacia

Ronaldo será titular ante Australia a pesar de mal partido debut

Футбольный экспресс набирает ход

Отчет человека из Рио: "Прогулка без улыбок"

Бразилия сыграла в европейский п

Блог Бруно

Brazil 1 - 0 Croatia or A win is a win

Brazilian critics lay into Ronaldo

Ronaldo doubts re-surface after lacklustre display

2007

Pummelnaldo ist wieder dünn

Ronaldo снова стройный

2008

Nuova bufera su Ronaldo: orgia con due prostitute

2009

Corinthians 0:0 Goiás! Full time

Фото Роналдо | Fotos de Ronaldo | Ronaldo's photos

Лучшие моменты матча | Melhores momentos: Goiás 0 x 0 Corinthians pela 6ª rodada do Brasileirão 2009

Таблица резульатов Чемпионата Бразилии -  Classificação atualizada

Com Ronaldo, Corinthians pega o Goiás de olho na decisão

Ronaldo recebem prêmio por defesa do meio ambiente

Timão empata em 0 a 0

Felipe pega tudo e Timão empata em 0 a 0 com o Goiás

Goiás pressiona, mas Felipe e trave garantem empate ao Timão

Environmental award for Ronaldo

2010

Комментируйте тут Чемпионат Мира! Comente el Mundial aqui! Comment World Cup here!!!

2012

Дентиньо сыграл свадьбу

2013

8 вещей, которыми занимался Зинедин Зидан после завершения игровой карьеры

Ромарио: «На месте Бебето и Роналдо я бы ни за что не согласился поддержать проведение ЧМ-2014 в Бразилии»

Partners




Яndex.direct

eXTReMe Tracker

Новости
 

29/05/2006
Coupe du Monde 1998 - Retro - la France en Haut de l'Affiche

 
EN BREF

Soixante ans après, la France se voit, à nouveau, confier l'organisation d'une Coupe du monde. La compétition prend une nouvelle dimension avec 32 participants. Dix villes sont concernées mais pas Strasbourg, la capitale européenne, qui n'a pu trouver d'accord avec l'Etat français. La France a enfin son grand stade, construit en 18 mois à Saint-Denis, le public voulait l'appeler "Michel Platini", il se nommera : Stade...de France ! Pour la première fois dans une Coupe du monde, trois équipes se séparent de leur entraîneur avant la fin de la compétition. La défaite de l' Arabie Saoudite face à la France est fatale au Brésilien Parreira qui dirige la formation du Golfe. Il est remplacé par un technicien du cru : le Saoudien Al-Kharashi. La Corée du Sud remplace elle, Cha Bum kun, ex-vedette des années 80 en Allemagne, par Seok P. Pyung, après la défaite face aux Pays-Bas (0-5). Enfin, Henrik Kasperczak dirige la Tunisie jusqu'au 23 juin avant d'être remplacé par A. Selmi. La grosse surprise du premier tour vient du groupe D et de l' Espagne , qui réussit le "carton" du tournoi face à la Bulgarie 6 à 1, mais est devancée par le Nigeria et le Paraguay pour accéder aux huitièmes de finale. A Lyon, dans le match politiquement "historique", c'est l' Iran qui prend le dessus sur les Etats-Unis 2 à 1. Le match se déroule dans un parfait état d'esprit. En quart de finale à Marseille, le "très engagé" Pays-Bas - Argentine, voit le succès des coéquipiers de Bergkamp, buteur victorieux à la 89e minute, sur les Argentins 2 à 1. Numan et Ortega sont expulsés. Dans "l'autre" demi-finale, le Brésil et les Pays-Bas ont recours aux tirs au but. Cocu et Ronald de Boer manquent leur tentative. Le tenant du titre peut défendre sa couronne. Les Bleus poussent un grand "ouf". Marcel Desailly confirme : " On voulait absolument éviter les Pays-Bas en finale, ils nous faisaient peur ...".

UN MOIS DE FOLIE

12 juin : La France entame parfaitement "son" Mondial, en disposant de l'Afrique du Sud 3-0. C'est Dugarry qui ouvre la voie aux Bleus. 18 juin : Un doublé d'Henry, Trezeguet puis Lizarazu pour conclure, la France s'impose sans difficulté face à l'Arabie Saoudite 4-0. Zidane est exclu. 24 juin : Troisième victoire pour la France face au Danemark (2-1). C'est le Paraguay, vainqueur du Nigeria 3-1 qui sera son adversaire en huitièmes. 28 juin : Que ce fut long ! Il aura fallu 114 minutes et un but en or de Laurent Blanc pour sortir les Tricolores des griffes du Paraguay et de son super gardien Chilavert. 3 juillet : " Vous pouvez le faire ", titre le journal L'Equipe avant d'affronter l'Italie en quarts. La France accède à la quatrième demi-finale de son histoire, après 120 minutes où chacune des deux formations a eu la possibilité de mettre l'autre K.O. La chance, elle, est française (4-3 aux t.a.b.). 8 juillet : Menés au score par la Croatie, puis réduits à dix après l'expulsion injuste de Blanc, les Français arrachent leur place en finale grâce à deux buts monumentaux de Lilian Thuram. 12 juillet : " La France bat le Brésil 3 à 0 en finale de la Coupe du monde ". Il faut se répéter où relire plusieurs fois cette phrase pour réaliser l'ampleur de la performance de Deschamps et ses coéquipiers. On n'avait plus vu pareilles scènes de joies collectives depuis la Libération. L'ex-tube de Gloria Gaynor " I will survive " est remis au goût du jour par les Bleus. Et un, et deux, et trois ... zéro ! 13 juillet : Les Champs-Elysées fêtent les Bleus dans une euphorie indescriptible. La liesse ne veut pas s'arrêter.

LE PARCOURS DE LA FINALE

PREMIER TOUR (groupe C) 12 juin 1998 à Marseille (Stade Vélodrome) FRANCE - AFRIQUE DU SUD : 3-0 (1-0) Buts : Dugarry (34e), Issa (77e c.s.c.), Henry (90e) pour la France. FRANCE : Barthez - Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu - Deschamps, Djorkaeff (Trezeguet, 82e), Petit (Boghossian, 72e), Zidane - Henry, Guivarc'h (Dugarry, 26e). AFRIQUE DU SUD : Vonk - Fish, Issa, Jackson, Nyathi - Radebe, Moshoeu, Fortune, Augustine (Mkhalele, 56e) - Masinga, Mc Carthy (Bartlett, 89e). 18 juin 1998 à Saint-Denis (Stade de France) FRANCE - ARABIE SAOUDITE : 4-0 (1-0) Buts : Henry (36e, 77e), Trezeguet (68e), Lizarazu (85e) pour la France. FRANCE : Barthez - Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu - Deschamps, Boghossian, Zidane (expulsé, 70e), Diomède (Djorkaeff, 58e) - Henry (Pires, 78e), Dugarry (Trezeguet, 29e). ARABIE SAOUDITE : Al Deayea - Al Jahni (A. Al Dosari, 76e), Al Khilaiwi (expulsé, 19e), Zubromawi, Sulimani - Amin, Owairan (Al Harbi, 33e) (Al Mowalad, 63e), K. Dossari, Saleh - Al Jaber, Al Shahrani. 24 juin 1998 à Lyon (Stade Gerland) FRANCE - DANEMARK : 2-1 (1-1) Buts : Djorkaeff (12e s.p.), Petit (56e) pour la France. M. Laudrup (42e s.p.) pour le Danemark. FRANCE : Barthez - Karembeu, Desailly, Leboeuf, Candela - Diomède, Vieira, Petit (Boghossian, 64e), Djorkaeff - Pires (Henry, 71e), Trezeguet (Guivarc'h, 85e). DANEMARK : Schmeichel - Rieper, Hogh, Heintze, Laursen (Colding, 46e) - Schjonberg, Helveg, A. Nielsen, Jorgensen (Sand, 54e) - M. Laudrup, B. Laudrup (Tofting, 75e). HUITIEMES DE FINALE 28 juin 1998 à Lens (Félix-Bollaert) FRANCE - PARAGUAY : 1-0 b.e.o. (0-0, 0-0) 42 000 spectateurs/Arbitre : M. Bujsaim (Emirats Arabes Unis) But : Blanc (114e) pour la France. FRANCE : Barthez - Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu - Djorkaeff, Deschamps, Petit (Boghossian, 69e), Henry (Pires, 64e) - Diomède (Guivarc'h, 76e), Trezeguet. PARAGUAY : Chilavert - Arce, Gamarra, Ayala, Sarabia - Acuna, Paredes (Caniza, 74e), Benitez, Enciso - Cardozo (A. Rojas, 94e), Campos (Yegros, 55e). QUARTS DE FINALE 3 juillet 1998 à Saint-Denis (Stade de France) FRANCE - ITALIE : 0-0 a.p. (0-0, 0-0) France vainqueur 4 tirs au but à 3 78 000 spectateurs/Arbitre : M. Dallas (Ecosse). Tirs au but : Zidane (r), R. Baggio (r), Lizarazu (m), Albertini (m), Trezeguet (r), Costacurta (r), Henry (r), Vieri (r), Blanc (r), Di Biagio (m). FRANCE : Barthez - Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu - Djorkaeff, Deschamps, Zidane, Petit, Karembeu (Henry, 65e) - Guivarc'h (Trezeguet, 65e). ITALIE : Pagliuca - Bergomi, Maldini, Cannavaro, Costacurta - Pessotto (Di Livio, 93e), D. Baggio (Albertini, 52e), Di Biagio, Moriero - Del Piero (R. Baggio, 67e), Vieri. DEMI-FINALE 8 juillet 1998 à Saint-Denis (Stade de France) FRANCE - CROATIE : 2-1 (0-0) 78 000 spectateurs/Arbitre : M. Garcia Aranda (Espagne). Buts : Suker (46e) pour la Croatie. Thuram (47e, 69e) pour la France. FRANCE : Barthez - Thuram, Blanc (expulsé, 74e), Desailly, Lizarazu - Djorkaeff (Leboeuf, 74e), Deschamps, Zidane, Petit, Karembeu (Henry, 30e) - Guivarc'h (Trezeguet, 69e). CROATIE : Ladic - Soldo, Jarni, Simic, Stimac - Bilic, Boban (Maric, 65e), Stanic (Prosinecki, 90e), Asanovic - Vlaovic, Suker. FINALE 12 juillet 1998 à Saint-Denis (Stade de France ) FRANCE - BRESIL : 3-0 (2-0) 78000 spectateurs/Arbitre : M. Belqola (Maroc). Buts : Zidane (27e, 45e), Petit (90e) pour la France. FRANCE : Barthez - Thuram, Leboeuf, Desailly (expulsé, 68e), Lizarazu - Djorkaeff (Vieira, 75e), Deschamps, Zidane, Petit, Karembeu (Boghossian, 57e) - Guivarc'h (Dugarry, 66e). BRESIL : Taffarel - Cafu, Aldair, Junior Baiano, Roberto Carlos - Cesar Sampaio (Edmundo, 74e), Dunga, Rivaldo, Leonardo (Denilson, 46e) - Bebeto, Ronaldo.

L'ANECDOTE

Le 23 juin 1998 au stade Vélodrome, l'arbitre américain M. Baharmast siffle, à la 88e minute, une faute du Brésilien Junior Baiano dans la surface de réparation. Le Norvégien Rekdal transforme le penalty qui propulse son équipe en huitièmes de finale. Tout le monde crie au scandale, à la faute imaginaire ... comme en témoignent, apparement, les ralentis. On reparle d'utiliser la vidéo en Coupe du monde. Hors, trois jours plus tard, les images vidéos tournées par un amateur depuis la tribune, démontre un tirage de maillot répréhensible. L'arbitre avait raison !

LA FICHE TECHNIQUE DE LA FINALE

FRANCE - BRESIL : 3-0 (2-0)

12 juillet 1998 (21h00) à Saint-Denis (Stade de France)

78000 spectateurs / Arbitre : M. Belqola (Maroc).

Buts : Zidane (27e, 45e), Petit (90e) pour la France.

FRANCE : Barthez - Thuram, Leboeuf, Desailly (expulsé, 68e), Lizarazu - Djorkaeff (Vieira, 75e), Deschamps, Zidane, Petit, Karembeu (Boghossian, 57e) - Guivarc'h (Dugarry, 66e).Entr. : Aimé Jacquet.

BRESIL : Taffarel - Cafu, Aldair, Junior Baiano, Roberto Carlos - Cesar Sampaio (Edmundo, 74e), Dunga, Rivaldo, Leonardo (Denilson, 46e) - Bebeto, Ronaldo. Entr. : Mario Zagallo.

LE FILM DE LA FINALE

1-0 (27e).- Corner concédé par Roberto Carlos et tiré de la droite par Emmanuel Petit. La balle travaillée de l'intérieur du pied gauche trouve la tête de Zidane, qui devance Leonardo et pique sa balle au premier poteau de Taffarel qui ne peut rien..

2-0 (45e).- Corner rentrant tiré de la gauche par Youri Djorkaeff. Zinedine Zidane coupe au premier poteau et pique sa tête entre les jambes de Roberto Carlos, le ballon passe à droite de Taffarel figé sur ses appuis.

3-0 (90e).- Dugarry part en contre balle au pied dans l'axe. Il décale Vieira sur sa gauche qui passe en profondeur pour Petit. A l'entrée de la surface de réparation Emmanuel Petit résiste à Cafu avant de tromper Taffarel, venu à sa rencontre, d'un tir croisé à ras de terre.

LE CLASSEMENTS DES BUTEURS

1. Suker (CRO), 6 buts
2. Batistuta (ARG), Vieri (ITA), 5 buts
3. Ronaldo (BRE), Salas (CHI), Hernandez (MEX), 4 buts
 
 

 

30.05.2006 11:43 +0400
source

Google
Google AdSense

Счетчики

IvPlaneta.RU

Яндекс.Метрика

//

Роналдо - 41 лет. Гражданство: Бразилия. - Двукратный чемпион мира - 1994, 2002; - Двукратный чемпион Испании - 2003, 2006.
Copyright 1997-2018 (c), Created and administrated by Amaurys Bruno Alfonso,
Designed and Powered by "Computer Plus", Ltd. por Amaurys Bruno Alfonso. В Интернете с 1997,
Созданно и администрировано Амаурисом Бруно Альфонсо, Дизайн и поддержка студии "Компьютер Плюс" и Амаурис Бруно Альфонсо
Придумано, создано и ведется в городе Родники Ивановской области!
Другие новости Роналдо в Google...